|
plan du site | contact


Bienvenue sur cet espace de discussion ouvert à tous !
La passion des Beatles nous réunit,
mais tous les sujets sont possibles, vous avez la parole
et nous sommes là pour répondre à vos questions !

Se connecter pour vérifier ses messages privés Messagerie privée Rechercher Rechercher
Liste des Membres Liste des Membres Profil Profil
Connexion Connexion FAQ FAQ
S'enregistrer S'enregistrer (nouvel utilisateur)
  Lucy in the web Index du Forum > Coups de coeur
  Sujet : Dylan à la Cité de la Musique 2012
Aller à la page 1, 2  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Dim Mar 04, 2012 12:21 pm    Sujet du message: Dylan à la Cité de la Musique 2012 Répondre en citant

Après Hendrix, Pink Floyd, Lennon,
Gainsbourg, Davis et Brassens


La Cité de la Musique

ouvre ses portes à...




C'est du 6 mars au 15 juillet 2012.

Autant dire dans à peine quelques jours.




L'exposition

Bob Dylan est assurément un des musiciens les plus emblématiques de la seconde moitié du XXe siècle. Dans son parcours d'une exceptionnelle longévité, les années de 1961 à 1966 furent décisives. L'exposition retrace les moments forts de cette période, qui vit Dylan modifier radicalement son approche artistique et susciter une véritable révolution musicale.

Conçue par le Grammy Museum de Los Angeles, Bob Dylan, l'explosion rock raconte, au fil de photos inédites, d'objets et de documents rares, ainsi que d'archives audiovisuelles, cette étonnante histoire d'une évolution personnelle marquant un basculement de société.

Le photographe Daniel Kramer a accompagné Dylan en tournée entre 1964 et 1965.
Ses soixante clichés en noir et blanc, qui forment le cœur de l’exposition, offrent un témoignage saisissant de la métamorphose du folk singer en rock star. Face à cette galerie de photo du chanteur-compositeur backstage − frêle silhouette, presque androgyne au regard angélique mais déterminé − s'ouvrent trois salles qui marquent les temps forts de sa carrière musicale, et une plongée dans l’histoire de la musique américaine.




La scénographie propose un parcours au rythme cadencé par les allers-et-venues entre la grande galerie de photographies de Daniel Kramer et les trois salles évoquant les étapes de la carrière de Bob Dylan entre 1961 et 1966. Volontairement semi-ouvert, cet enchaînement d’espaces, vivant et rythmé, traduit la constante évolution, l’éclectisme et la diversité du parcours artistique de Bob Dylan.
Le fourreau monochrome bleu vif qui relie visuellement les deux niveaux crée une déambulation dynamique, depuis la présence linéaire et plus intime des portraits de Daniel Kramer jusqu’à l’espace plus éclaté menant à la projection du concert. Épuré, ce dispositif scénographique séquencé évoque le chemin de création, parfois brouillon, toujours lumineux, que Bob Dylan emprunta au cours de ses recherches.


Bob, Hugues, Françoise et les autres...

La seconde partie de l’exposition, dans l’espace du bas, est consacrée à la découverte réciproque de Bob Dylan et de la France dans les années soixante.

Pour Bob Dylan, la France, c’est d’abord le Notre Dame de Paris de Victor Hugo, lu alors qu’il était enfant… Notre-Dame, si proche de la rue Cujas où il séjourne en 1964, installé là par Hugues Aufray… Notre-Dame dont l’ombre géante essaye de l’attraper par les pieds, dans un poème imprimé au dos de Another Side Of Bob Dylan - un poème dédié à Françoise Hardy, l’autre Dame de Paris… Notre-Dame dont le bossu vient hanter « Desolation Row », en 1965… Notre-Dame, le cœur de Paris aperçu depuis le bolide de Johnny Hallyday, par une douce nuit de mai 1966.



Vu d’ici, Bob Dylan, c’est d’abord l’affaire de quelques amateurs de musiques traditionnelles américaines. Puis on l’identifie derrière les succès de Peter, Paul & Mary et de Joan Baez. Folk ou pop, peu importe alors : la jeunesse française attend un guide… en 1966, elle découvre un chanteur qui refuse d’être un porte-parole.

Silvain Vanot a réuni des photographies, des extraits audiovisuels de l’INA, des extraits sonores, notamment une interview inédite de Hugues Aufray ainsi que de nombreux disques édités exclusivement en France.



http://www.citedelamusique.fr/minisites/1203_dylan/index.aspx

http://www.citedelamusique.fr/minisites/1203_dylan/exposition.aspx

http://www.citedelamusique.fr/minisites/1203_dylan/autour.aspx

http://www.citedelamusique.fr/francais/cycle.aspx?id=409





Il y a aussi un concours de "reprises" ouvert pour l'occasion.



Pour déposer votre vidéo de reprise,
A choisir parmi les titres suivants :
- Blowin' In The Wind
- The Times They Are A-Changin'
- Mr Tambourine Man
- Like a Rolling Stone
- Just Like a Woman
- Knockin' on Heavens Door
- Blind Willie McTell
- Make you feel my love
- Someday, baby
- Beyond Here Lies Nothin'by

A gagner :
- 2 invitations pour l'exposition
- Le grand gagnant jouera lors d'un mini-concert
- Les 10 vidéos ayant le plus de votes seront diffusées
dans l'exposition "Bob Dylan, l'explosion rock" à la Cité de la musique (Paris)


http://www.dailymotion.com/contest/bobdylan?fbc=351

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Dim Mar 04, 2012 3:58 pm    Sujet du message: Re: Dylan à la Cité de la Musique 2012 Répondre en citant

Quelques premières images de l'expo.





Le photographe Daniel Kramer raconte :

He first approached Dylan -- whose real name is Robert Zimmerman -- after seeing the young man in his 20s on television, performing a song called "The Lonesome Death of Hattie Carroll."

"I didn't know much about this music but when I heard this song, and this young guy with a guitar, and no other musicians, it was overwhelming," recalled the photographer.
"The lyrics were so strong, and he was so young, and willing to say things that people didn't say on public entertainment... So I thought he would be a very good subject for a portrait for my portfolio."

After six months of badgering, Dylan's agent finally agreed to grant Kramer an hour with the singer.
"So I ran up the following week, and I met Bob and my hour turned into five hours."

For exactly a year the pair continued to meet and take pictures, from a bucolic shot of Dylan perched up a tree, taken in Woodstock on August 27th, 1964, to the singer tuning up his electric guitar for a concert in New York's Forest Hills stadium, on August 28th the following year.
Over the course of those crucial 12 months, Kramer captured Dylan in concentration, joking around and sharing private moments with Joan Baez, or conversations with Allen Ginsberg or Johnny Cash.

"When I began he was a folk singer with one guitar and no back-up guys, no electrics, and one year later he's at a huge stadium with huge speakers all over. He had a band, and he was electric with a whole new music."

The 1965 album "Bringing It All Back Home" epitomised the transformation.
"Dylan moved away from folk with songs that were a lot less militant, more introspective -- and of course by going electric," said Julie Benet, curator of the show organised jointly with the Los Angeles Grammy Museum.
"The shift caused a scandal in the folk world."

Asked if Dylan was easy to photograph, Kramer paused before replying:
"He was a good subject, a very good subject," he said. "He's very smart about the camera and about pictures."
"All photographers who make special pictures do it because their subject works with them," added the photographer, who also shot album covers for Dylan at the time. "It is a symbiotic relationship."

"During that year we had many meetings, some sessions were one hour and some three days. Sometimes he called and said: 'What are you doing?' I would be working in the studio, and he'd say 'If you can get out, let's make some pictures.'"
"It was an intense time, it was very good, and I was very fortunate."

The Paris show, which runs to July 15, also features shots of Dylan as a child, then a chubby teenager in school yearbooks from his Minnesota hometown, as well as manuscripts, a guitar, and a raft of sound archives loaned by the Grammy Museum.


Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zug



Inscrit le: 02 Oct 2004
Messages: 3335
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Mar 04, 2012 5:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'irais bien faire un tour d'autant qu'au delà de l'expo...on pourra croiser des tonnes de branleurs , genre fans de la 4éme génération que l'on croise également sur quelques forums..
Des gros porcs boutonneux avec des coupes à la Dylan....le spectacle se jouera dans les couloirs de la cité de la musique...je vous assure.. Cool
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Don Everly



Inscrit le: 03 Déc 2005
Messages: 3099
Localisation: Kentucky

MessagePosté le: Dim Mar 04, 2012 8:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce portrait de ses fans est certes tout à fait pertinent, en même temps, les fans des Beatles du forum jaune on pourrait dire la même chose ! Laughing (et quais tout les "fans" d'une façon générale).
_________________
"Hey bird dog get away from my chick
Hey bird dog better get away quick
Bird dog you better find
A chicky little of your own ! "
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zug



Inscrit le: 02 Oct 2004
Messages: 3335
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Mar 05, 2012 9:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

Don Everly a écrit:
Ce portrait de ses fans est certes tout à fait pertinent, en même temps, les fans des Beatles du forum jaune on pourrait dire la
même chose ! Laughing (et quais tout les "fans" d'une façon générale).

L'arrière plan littéraire et intellectuel de l'oeuvre de Dylan donne l'impression à ses fans d'être plus intelligents que les fans des autres rock stars...
C'est pas de la faute à Dylan...comme dirait Bashung ..
C'est comme ça...
En même temps, c'est générationnel , les "nouveaux " fans de Dylan sont les pires snobs ..., les anciens fans étaient souvent des fans de folk music qui comprenaient un peu l'anglais...
Mais c'est intéressant l'approche sociologique de la fanitude..
Pourquoi les fans d'Elvis sont des gens simples et ouverts et pourquoi les fans de Dylan ou des Floyds sont antipathiques et se la pètent?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Don Everly



Inscrit le: 03 Déc 2005
Messages: 3099
Localisation: Kentucky

MessagePosté le: Lun Mar 05, 2012 1:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comme tu le dis, Dylan leur donne l'impression d'être intelligent ! Laughing


J'ai tenté plusieurs fois l'expérience, quand tu leur dis (et leur prouve) que Dylan est un des plus grands fans...d'Elvis, ça leur donne des boutons ! Very Happy Cool
_________________
"Hey bird dog get away from my chick
Hey bird dog better get away quick
Bird dog you better find
A chicky little of your own ! "
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Lun Mar 05, 2012 3:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et que Hendrix était le plus grand fan de Dylan...

+ fan d'Elvis. CQFD


Bon alors, vous allez y aller ?
C'est que ça ouvre demain, cette histoire-là ?

J'espère qu'ils auront mis le paquet, cette fois-ci.
Pas comme avec Gainsbourg qui en ont laissé plus d'un sur sa faim.

Dylan arrive un peu tard dans la programmation entre Hendrix, Lennon et autres légendes.
Dont la plupart ne sont plus là. On peut se poser la question "faut-il être mort pour devenir une légende ?"

Dylan est encore vivant, ôtez-moi d'un doute ?

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zug



Inscrit le: 02 Oct 2004
Messages: 3335
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Mar 05, 2012 5:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Filou a écrit:

Dylan est encore vivant, ôtez-moi d'un doute ?

Filou


Justement, j'ai lu sur le net pas mal d'articles qui affirment que Dylan est mort...
Bon après , c'est genre la théorie du complot comme Paul et Faul...
Mais c'est intéressant de savoir que cette rumeur existe et fait son chemin depuis des années...

Oui je vais y aller ...
Pas sûr que ça me passionne autant que l'expo Lennon qui était bouleversante ...mais je vais aller quand même..
Après Dylan d'ailleurs, les organisateurs pourraient envisager une expo McCartney....et une chose est sûre, le principal intéressé mettra la main à la pâte sans problème ...


Dernière édition par Zug le Mar Mar 06, 2012 12:28 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Don Everly



Inscrit le: 03 Déc 2005
Messages: 3099
Localisation: Kentucky

MessagePosté le: Lun Mar 05, 2012 5:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je vais zy aller, vi !
_________________
"Hey bird dog get away from my chick
Hey bird dog better get away quick
Bird dog you better find
A chicky little of your own ! "
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mar Mar 06, 2012 11:49 pm    Sujet du message: Re: Dylan à la Cité de la Musique 2012 Répondre en citant

Y a une rumeur ? Vrai ???
Jamais entendu parler.

Ce que je sais, c'est qu'il est plus que jamais présent un peu partout.
Et cette expo ne va assurément pas le faire démentir.

Je me doute que les fans vont se précipiter.
J'ai vu pratiquement toutes les expos de La Villette depuis celle de Lennon.
Pas été à celle de Brassens mais Gainsbourg et Miles Davis, oui.

Dommage d'avoir loupé les précédentes sur Hendrix et les Floyd.
J'en ai entendu parler et, même s'ils ont essuyé les plâtres, ça valait bien le coup d’œil.

Lennon était extra, oui.
J'y suis allé même plusieurs fois.
Ca valait bien le coup. Et il fallait du temps pour tout voir, bien en profiter.

C'est demain l'ouverture ?
Probablement même l'inauguration ce soir-même ?
Ce qui serait cool, c'est que Dylan lui-même se pointe Wink

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mer Mar 07, 2012 1:41 pm    Sujet du message: Re: Dylan à la Cité de la Musique 2012 Répondre en citant

Filou a écrit:
C'est demain l'ouverture ?
Probablement même l'inauguration ce soir-même ?
Ce qui serait cool, c'est que Dylan lui-même se pointe

Ah.
Je confirme que c'était bien hier-soir.

J'en veux pour preuve un premier commentaire posté sur FB.
Celui d'un homma averti, de plus est. Qui en vaut deux, du coup Cool

Faut dire aussi que de Hendrix à Dylan, il n'y a qu'un pas.
Un pas que notre ami franchit allégrement et surtout ...sans aucune complexe.

Manquerait plus qu'il en ait Wink

Yazid a écrit:
Ouverture de l'expo Dylan ce 6 mars (jusqu'au 15 juillet).

Vernissage hier soir : ne pas y aller en s'attendant à voir des objets personnels exposés, pas le genre du monsieur. C'est surtout une expo de magnifiques photos du beau Dylan période 64/65) par Daniel Karmer, quelques clichés privés d'enfance, des pochettes de disques, textes à lire, revue de presse, films, une seule guitare.

Partie intéressante au sous-sol : Dylan et la France (super boulot réalisé par Sylvain Vanot).

Expo immanquable de toute façon. Bon, j'aurais aimé que retentisse à donf' dans les couloirs la version d'"All Along The Watchtower" par un gars de Seattle mais ce n'était pas le propos !

Croisé Hugues Auffray mais loupé Donovan. J'aurais pu brancher Auffray sur mes histoires d'enregistrements retrouvés mais je ne l'ai pas senti, j'aurais peut-être du !
Fin de soirée au restaurant Café de la Musique avec une quinzaine de personnes dont Daniel Kramer et Bob Santelli (le commissaire de l'expo).

Merci encore Hamid Si Hamer ! Me présentant à l'adorable Kramer, celui me dit aussitôt qu'il n'en revenait pas du nombre de personnes qui depuis toutes ces années ne cessent de lui demander s'il avait photographié Jimi ! Hélas non...

YM

"une seule guitare" ???
Ca fait pas bezef.

Plus de photos et de pochettes que d'objets apparement, donc ?
"pas le genre du monsieur", oui. Mais bon.

On pouvait bien s'en douter, c'est clair.
Et donc même pas des débris d'une guitare explosée ou cramée ? ...ah non, je confond Laughing

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Jeu Mar 15, 2012 9:42 am    Sujet du message: Re: Dylan à la Cité de la Musique 2012 Répondre en citant

Apparemment, pour le vernissage, c'était pas la cohue à laquelle on pourrait s'attendre.

Dylan déplacerait moins les foules... ?

Voila tout de même de quoi vous donner envie.
Tiens, mais il y a pas mal de grattes finalement. Oui mais ...une seule à lui Sad

Celle avec la pochette de son 1er album.
Les autres ont appartenu, dans l'ordre, à Jon Sebastian, Elvis, Buddy Holly
et Pete Seeger pour le banjo. Et c'est déjà pas mal ...rien que pour celle d'Elvis Wink








Official opening of the Bob Dylan exhibition @ Cité de la Musique in Paris, lots of people tonight including some famous guests...
It's only Bob Dylan from 1961 to 1968.
Once you get there is a long corridor with fantastic and Iconic Pictures from Daniel Kramer who followed Bob Dylan for a year and made some of his early album covers including "Bring it all back home" & "Highway 61 revisited".

Then you have 3 rooms :
1) His musical influences
2) Woody Guthrie, NYC, Folk revival & Protest songs &
3) 1966 "Like a rolling stone"


So lots of record covers from his influences, some fantastic guitars (see above) for the first time ever at the same exhibition...
In fact it's more an exhibition of his influences than Bob Dylan himself as there are very few personal documents : only a couple of his handwritten lyrics, one of his guitars, some original posters or handbills and... that's it.
None is coming from his personal collection as if he wasn't involved at all for this exhibition which is a shame.

Most of the docs are coming from the Grammy Permanent collection , Phil Ochs', Folk museums...
On this level I was a bit disappointed.
If you're into music it's great if you're a Dylan freak it's a bit short, isnt it ?
They also have a couple of small rooms where you can watch documents about Bob, interviews with people who worked with him...and some headphones to listen to the music.

There is a basement floor with some French press cuttings and Pics of Bob Dylan in Paris and his relationship with the french music scene which is interesting and funny considering
what was written in the press in the 60's.


Donovan was there as well as Hughes Aufray who did a
record of Bob Dylan songs as early as 1964 (if i'm right !)




http://rockerparis.blogspot.com/2012/03/vernissage-exhibition-bob-dylan-cite-de.html


Un petit clin d’œil à Doctorobert from Hughes Wink

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zug



Inscrit le: 02 Oct 2004
Messages: 3335
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Mar 16, 2012 12:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense que conceptuellement , ces expos commencent à s’essouffler et sans doute que la mémoire numérique, le net y est pour quelque chose...
En effet, on peut se faire toutes les expos possibles et inimaginables sur n'importe quel artiste en restant devant son écran...
Alors, après y'a les vrais fans comme ceux de Lennon qui même en sachant qu'ils vont voir du réchauffé, se déplacent parce que certains objets étaient porteurs d'émotions intenses comme les cahiers d'écolier etc..
Mais Dylan est un personnage plus insaisissable, moins direct que Lennon et donc cette distance qu'il a avec lui même rend un série de photos aussi belles soient t elles presque sans intérêts ...Bien sur je force le trait...mais à méditer quand même..
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Don Everly



Inscrit le: 03 Déc 2005
Messages: 3099
Localisation: Kentucky

MessagePosté le: Ven Mar 16, 2012 2:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

Les fans de Dylan, sur le forum Dylan ou Gouze a été si ,bien reçu Laughing sont très très critique, pas enthousiastes du tout...
_________________
"Hey bird dog get away from my chick
Hey bird dog better get away quick
Bird dog you better find
A chicky little of your own ! "
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Avr 07, 2012 12:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ben voila...

Quitte à "forcer le trait".

Le billet d'humeur de "mon pote" David sur l'expo.
J'aime bien ce qu'il en dit.

Bien vu, Jeanne !!!



Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2


 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com