|
plan du site | contact


Bienvenue sur cet espace de discussion ouvert à tous !
La passion des Beatles nous réunit,
mais tous les sujets sont possibles, vous avez la parole
et nous sommes là pour répondre à vos questions !

Se connecter pour vérifier ses messages privés Messagerie privée Rechercher Rechercher
Liste des Membres Liste des Membres Profil Profil
Connexion Connexion FAQ FAQ
S'enregistrer S'enregistrer (nouvel utilisateur)
  Lucy in the web Index du Forum > Vie & Oeuvre
  Sujet : John et son Lost Weekend par May Pang
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Lun Mai 23, 2005 10:18 am    Sujet du message: John et son Lost Weekend par May Pang Répondre en citant

Voilà une nouvelle interview très intéressante où May Pang revient sur ses souvenirs avec John et bien sûr sur leurs relations pendant le fameux Lost Weekend dans les années 74/75.
Et ici, elle revient notamment sur le fait que c'était bien Yoko qui lui avait demandé de sortir avec John... pour le surveiller et qu'il ne fasse pas trop de conneries Confused
Mais elle revient aussi sur les sessions d'enregistrement avec Phil Spector, avec Harry Nilsson ou David Bowie... et sur les relations entre John et Paul pendant cette période là et l'intérêt que John portait à ce que faisait Paul de son côté Razz

Concernant Walls & Bridges, on y apprend notamment que c'était elle qui murmurait "John ...John" dans #9 Dream. Vous le saviez, vous ? Je pensais que c'était Yoko ? Shocked
Mais elle dit aussi que c'était en travaillant sur les arrangements de Many Rivers To Cross pour l'album de Harry qu'il a trouvé le thème principal. Et je peux vous confirmer qu'en écoutant des alternates mix de Many Rivers To Cross, c'est plus que flagrant. Dès le début, on a franchement l'impression d'entendre #9 Dream. Dans le mixage final, l'arrangement est un peu noyé mais le thème est bel et bien déjà là Wink



Behind the Ballad When Lennon split up with his partner in 1973, May Pang became his lover. She tells Spencer Leigh how Yoko Ono gave her blessing to the relationship
Pang will launch the range officially at the Beatles festival in Liverpool in August, and she'll also be exhibiting her private collection of about 100 photographs of Lennon. The pictures of the musician eating soup or playing with his cats lack finesse, but they do show how extraordinarily photogenic he was.
May Pang's celebrity lies in the fact that when she was 22, she became Lennon's girlfriend. She was his travelling companion from June 1973 to February 1975 in the time known to Beatles fans as John's "lost weekend".

(...) When Ono hired some top New York musicians for her own album, Feeling the Space, John told Pang that he had the urge to work again. "John said he wanted to go into the studio, but he was unsure about it. He said, 'You've got to book it or I'll never do it.' I booked it for two weeks' time and in that fortnight, he wrote the whole of Mind Games."
Mind Games was successful and Lennon was back on track, but his relationship with the manipulative Ono was crumbling. Pang gives her version of events: "Yoko came to me at 9.30 in the morning - I hadn't even had my first cup of coffee - and said, 'May, I've got to talk to you. John and I are not getting along,' which I knew because the tension was thick. She said, 'He's going to start going out with other people.' "She said, 'I know you don't have a boyfriend and I know you are not after John, but you need a boyfriend and you would be good for him.' I said I didn't think so, but she said, 'You don't want him to go out with somebody who is going to be nasty to him, do you?' I said, 'Of course not,' and she said, 'You will be perfect,' and walked out."

Lennon and Pang moved to Los Angeles. Pang says it wasn't the drink-and-drugs-fest many believe. "John wasn't into many drugs, although he would have coke if he was offered it. There was a lot of drink, but that was down to Harry Nilsson. There were nights where we ran into problems. We got thrown out of the Troubadour, and something else happened, and the press kept bringing it up. It was Harry who started the trouble, but it made better copy when you read it was John. In fact, he was telling Harry to stop."
Lennon decided to record an album of rock' n' roll favourites, but made the mistake of telling the producer Phil Spector he could have full control. "I will never forget that first night," says Pang. "I remember counting a lot of musicians. There were 27 there - some brilliant ones, like Barry Mann, Leon Russell, Hal Blaine and Jim Keltner."
The main concern was Spector's love of firearms. "Phil carried guns all the time, but John didn't think they were real. One night he irritated [the former Beatles roadie] Mal Evans, and Phil didn't take kindly to Mal telling him to stop. He reached for his gun and it went off. Next day Mal showed us the bullet, so it was real." The album, to be called Rock'n'Roll and crediting Pang as "Mother Superior", ground to a halt.

"Then Nilsson said, 'I wish you'd produce me,' and John said, 'What a great idea'."Nilsson had a remarkable voice, although the drinking had left its mark and he rasped his way through the sessions. Lennon decided to take the tracks to New York and re-record Nilsson's voice there, where at least Nilsson would be separated from his buddies.
Pang recalls: "That album includes Many Rivers to Cross, with a great orchestral arrangement in the middle by John. He thought it was too good for the record and said, 'I'm going to write another song and use that.' He had a dream and that led to the lyric, No 9 Dream. I'm whispering 'John' on that record and singing in the background."
"No 9 Dream" was a key track on Lennon's 1974 album Walls and Bridges Pang recalls: "The first song written for that album was 'Surprise Surprise'. It was written on the first night John and I had been intimate with each other. The next morning he said, 'I want you to hear something, I wrote this for you,' and he sat there with an acoustic guitar and just played it for me. It was lovely."
Lennon and Paul McCartney had been sounding-boards for each other's ideas, and Lennon missed that. Pang says: "He was always saying, 'I wonder what Paul is doing.'
When John and I were together, and this is about a week or two before our relationship ended, I remember him saying, 'Do you think I should write with Paul again?' I said, 'Absolutely. You should because you want to. The two of you as solo performers are good, but together you can't be beaten. We thought of going to New Orleans to see Paul and Linda, who were making Venus and Mars there."

But Lennon did collaborate with David Bowie, and in an unexpected way. "John had heard a disco hit he liked - Shame Shame Shame by Shirley and Company - and he couldn't get the riff out of his head. We were visiting Bowie when he was recording [Lennon's song] Across the Universe and John was talking to the guitarist Carlos Alomar about the riff. They went into the lounge area of the studio and were fooling around with it. Bowie walked in and said, 'What are you guys doing?' "He felt left out. He said, 'Do you have any words for it yet?' John said, 'No'. He went off and 20 minutes later, he came back with Fame and it turned out to be a wonderful record."
Lennon and Pang returned to New York, and would regularly see Ono. Around March 1975, John and Yoko reunited. Pang did some work for them, and occasionally saw Lennon surreptitiously, but the relationship was over."
May 16, 2005 -- The Independent


A part Phil, Harry, David et Paul, elle n'a pas causé du pote Elton mais j'aime bien la picture... alors pourquoi s'en priver ? Wink



Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Coyote



Inscrit le: 06 Nov 2002
Messages: 4115

MessagePosté le: Lun Mai 23, 2005 6:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Harry Nilsson, Keith Moon, David Bowie, Frank Zappa, Elton John, ... John aura fréquenté pas mal de monde ces années-là, de telle sorte qu'il restait "quelqu'un qui compte" dans le milieu musical, malgré les dérives que l'on sait durant son "Lost Week End".

La meilleure illustration à mon sens reste sa participation à "Fame" qui décrocha la timballe aux US, dans un style très novateur par rapport à celui des Beatles à la fin de leur carrière.

Coyote
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Joni Dalimood



Inscrit le: 17 Mai 2003
Messages: 2551

MessagePosté le: Mar Mai 24, 2005 6:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Harry Nilsson
finalement je l'avais oublié,lui
everybody's taking et surtout "without you"
j'ecoute ca encore sur la radio et toutes ces histoires reviennent.
macadam
et surtout ce slow d'enfer...
ach jolie mois de mai Cool
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Ven Mai 27, 2005 9:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

Comment tu peux l'oublier avec tout ce que je vous balance sur lui depuis quelques mois. Mais vous ne vous en sortirez pas comme ça Wink

Bref, moi, j'aime bien comment les histoires peuvent se rejoindre comme ça entre des artistes aussi proches musicalement mais aussi en amitié. Les deux ayant souvent des interférences évidentes. Comme, par exemple, que John accepte de produire l'album de Harry par pure amitié. Mais que de cette collaboration naissent des mélodies comme celle de #9 Dream à partir des arrangements prévues pour une autre chanson, en l'occurence Many Rivers To Cross. Quelqu'un a essayé d'écouter, non ?

Et ça rejoint d'ailleurs le topic de "pompage" où on comprend que John réutilisait sans arrêt. Ici un bout de mélodie, ici, un riff... Mais pas seulement chez les autres mais aussi dans son propre répertoire. Et en écoutant les démos, on retrouve parfois le point de départ d'une nouvelle chanson en s'inspirant d'une ancienne.
Et c'est comme ça qu'on peut retrouver, comme me disait un pote qui a écouté pas mal de ces bandes, des traces de trucs aussi différents que Happiness ou même du solo de My Sweet Lord... dans ses démos pour déboucher sur un morceau complètement nouveau. Une sorte de recyclage quoi ?
Mais je suppose que c'est aussi comme ça que fonctionne le mécanisme de composition...

Un truc marrant, ça serait de retrouver justement quel morceau a inspiré quel autre. Rien que sur John, je suis sûr qu'on en touverait un paquet. Vous voyez de quoi je veux parler ?

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Ven Nov 11, 2005 10:57 am    Sujet du message: Quand Cynthia rencontre May... Répondre en citant

Rencontre plutôt insolite entre Cynthia et May le 1er octobre dernier :

May Pang and Cynthia, two lovers of Lennon, meet at The Cavern



In a rare get-together, two of the three most important women in John Lennon's tangled love life met last night at Liverpool's Cavern Club. John's first wife Cynthia was in town to sign copies of her new book about her tempestuous marriage to the Beatle, called simply John.
Also there was May Pang, for whom John famously left Yoko Ono for an 18-month period in the early 1970s. It is believed to be one of the few occasions in which the two women have ever met.
Four-times married Cynthia had spent the afternoon at Waterstones signing copies of the book, which reveals the secrets of her time with Lennon.
The book charts their relationship through its highs and lows including the day she walked into to find her husband sat with Yoko Ono and realised they were having an affair. Cynthia now lives with her husband Noel in Spain, where she writes and paints.
Her spokesman said: "She's having an absolutely delightful time. It's lovely for her to be back in the Cavern. "She's noticing the changes that have been made but when she walked in the door she said: "The design over the door is mine". "She was very pleased to see that was still there."


A quand une rencontre entre Pang et Ping ? Embarassed

Pang dans la tronche : http://www.lucyintheweb.org/lucy/forum/viewtopic.php?t=3712

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Coyote



Inscrit le: 06 Nov 2002
Messages: 4115

MessagePosté le: Ven Nov 11, 2005 11:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

Excuse cette intervention à haute valeur ajoutée, mais Cynthia n'a jamais autant ressemblé à son fils ! T'es sûr que c'est pas Julian avec une perruque ?

Coyote
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
valpan



Inscrit le: 30 Nov 2002
Messages: 1801
Localisation: Mange du Lyon

MessagePosté le: Ven Nov 11, 2005 11:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

Filou a écrit:
Comment tu peux l'oublier avec tout ce que je vous balance sur lui depuis quelques mois. Mais vous ne vous en sortirez pas comme ça Wink

Bref, moi, j'aime bien comment les histoires peuvent se rejoindre comme ça entre des artistes aussi proches musicalement mais aussi en amitié. Les deux ayant souvent des interférences évidentes. Comme, par exemple, que John accepte de produire l'album de Harry par pure amitié. Mais que de cette collaboration naissent des mélodies comme celle de #9 Dream à partir des arrangements prévues pour une autre chanson, en l'occurence Many Rivers To Cross. Quelqu'un a essayé d'écouter, non ?

Et ça rejoint d'ailleurs le topic de "pompage" où on comprend que John réutilisait sans arrêt. Ici un bout de mélodie, ici, un riff... Mais pas seulement chez les autres mais aussi dans son propre répertoire. Et en écoutant les démos, on retrouve parfois le point de départ d'une nouvelle chanson en s'inspirant d'une ancienne.
Et c'est comme ça qu'on peut retrouver, comme me disait un pote qui a écouté pas mal de ces bandes, des traces de trucs aussi différents que Happiness ou même du solo de My Sweet Lord... dans ses démos pour déboucher sur un morceau complètement nouveau. Une sorte de recyclage quoi ?
Mais je suppose que c'est aussi comme ça que fonctionne le mécanisme de composition...

Un truc marrant, ça serait de retrouver justement quel morceau a inspiré quel autre. Rien que sur John, je suis sûr qu'on en touverait un paquet. Vous voyez de quoi je veux parler ?

Filou


Comment fais-tu après ces quelques milliers de posts pour nous en pondre encore d'aussi intéressants ?

Le petit jeu que tu proposes est bien amusant, et j'ai envie d'y participer. Ce serait sympa que l'on soit un certain nombre à cogiter non ?

D'ailleurs, Paulo n'est pas le dernier dans ce style. L'ébauche de "Big barn bed" apparaît bien dans la reprise de "Ram on" par exemple.
_________________
Comment limiter le nombre de mécontents ?
Toujours taper sur les mêmes !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Nov 12, 2005 1:54 am    Sujet du message: Répondre en citant

valpan a écrit:
Le petit jeu que tu proposes est bien amusant, et j'ai envie d'y participer. Ce serait sympa que l'on soit un certain nombre à cogiter non ?

D'ailleurs, Paulo n'est pas le dernier dans ce style. L'ébauche de "Big barn bed" apparaît bien dans la reprise de "Ram on" par exemple.

Maintenant que tu le dis, c'est flagrant qu'à la fin de du Ram en reprise, on entend que Paul cherche le thème qui deviendra très vite le Big Barn Bed qui ouvre Red Rose Speedway.
Well done Macca guy ! Wink

Par contre, un truc qui m'a toujours étonné, c'est ce tout petit bout de Suicide placé au début de Junk sur l'abum Mc Cartney. Un peu dans le style de Can You Take Me Back au début de Revolution #9.
Pourtant Suicide est un des premiers morceaux que Paul a écrit dans sa jeunesse dans le style cabaret comme When I'm 64. On l'entend le reprendre notamment pendant les séances de Let It be mais il ne l'a jamais enregistré sur album. Comme s'il en avait honte ?
Moi je l'aime bien pourtant. Certains connaissent ?

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
maxime



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 6712

MessagePosté le: Sam Nov 12, 2005 10:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Filou a écrit:

Par contre, un truc qui m'a toujours étonné, c'est ce tout petit bout de Suicide placé au début de Junk sur l'abum Mc Cartney. Un peu dans le style de Can You Take Me Back au début de Revolution #9.
Pourtant Suicide est un des premiers morceaux que Paul a écrit dans sa jeunesse dans le style cabaret comme When I'm 64. On l'entend le reprendre notamment pendant les séances de Let It be mais il ne l'a jamais enregistré sur album. Comme s'il en avait honte ?
Moi je l'aime bien pourtant. Certains connaissent ?

Filou



Je suis fan, un fan de ce "Suicide" que Paul a composé pour Sinatra et que Sinatra a refusé connement. Laughing On peut d'ailleurs l'entendre beaucoup mieux dans ce document audio d'une vingtaine de minutes où Paul et Linda sont interviewés sur le jeu de piano de Paul. Il y chante aussi "Let's Love" et "Baby Face" et évoque Peggy Lee. Bref, le McCartney que Lennon exècre... ces 20 minutes sont charmantes.

Par contre étonné, Filou, tu ne devrais pas... Je te rappelle que sur le même album on retrouve "Hot As Sun" que les Beatles interprètaient sur scène à leur début. On en a même un extrait sur un bootleg ! Dingue parfois les "anachronismes" que tu évoques !

Max "Suicide Is Painless"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Nov 12, 2005 11:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

maxime a écrit:
Je suis fan, un fan de ce "Suicide" que Paul a composé pour Sinatra et que Sinatra a refusé connement. Laughing On peut d'ailleurs l'entendre beaucoup mieux dans ce document audio d'une vingtaine de minutes où Paul et Linda sont interviewés sur le jeu de piano de Paul.

Moi aussi, j'aime bien ce petit morceau très "macca", comme tu dis. Le côté obscur que John détestait, c'est vrai. Mais qui remonte régulièrement à la surface au détour d'un Honey Pie ou d'un You Gave Me The Answer...
Le même qu'on retrouive aussi dans la séquence "Fred Astair" Gotta Sing Gotta Dance du James Paul Mc Cartney TV special où il fait dans la claquette Wink



J'ai vu aussi quil disait (dans le Barry Miles notamment) qu'il l'avait envoyé à Sinatra qui l'avait refusé. Alors que tout le monde se bousculait à l'époque pour qu'il écrivre un truc pour eux... Marant. Laughing

Il l'a aussi reprise aussi pour le fun lors du Parkinson Show de la BBC d'il y a 2 ou 3 ans. Un grand moment indeed. Pas vrai Maxouille Cool

maxime a écrit:
Par contre étonné, Filou, tu ne devrais pas... Je te rappelle que sur le même album on retrouve "Hot As Sun" que les Beatles interprètaient sur scène à leur début. On en a même un extrait sur un bootleg !

Ca, je ne savais pas, non. Comme quoi...

valpan a écrit:
Comment fais-tu après ces quelques milliers de posts pour nous en pondre encore d'aussi intéressants ?

Sympa gars Cool
Enfin un qui le reconnait. Il était temps au bout de...5583 posts

...5584

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rockingcloud



Inscrit le: 02 Aoû 2004
Messages: 1811
Localisation: On the hill

MessagePosté le: Dim Nov 13, 2005 5:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Filou a écrit:

Pourtant Suicide est un des premiers morceaux que Paul a écrit dans sa jeunesse dans le style cabaret comme When I'm 64. On l'entend le reprendre notamment pendant les séances de Let It be mais il ne l'a jamais enregistré sur album. Comme s'il en avait honte ?
Moi je l'aime bien pourtant. Certains connaissent ?

Filou


En effet, belle petite pépite que ce Suicide que j'ai découvert à l'occasion du One Hand Clapping! Wink
L'histoire de ce morceau est en effectivement interressante.
Peut être figura-t-elle dans ce serpent de mer qu'est le futur dvd Let It Be.

A++++
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mer Nov 16, 2005 1:48 am    Sujet du message: Suicide Répondre en citant

Rockingcloud a écrit:
En effet, belle petite pépite que ce Suicide que j'ai découvert à l'occasion du One Hand Clapping! Wink
L'histoire de ce morceau est en effectivement interressante.
Peut être figura-t-elle dans ce serpent de mer qu'est le futur dvd Let It Be.

Possible... mais ne rêvons pas Sad

Pour l'instant, seul le passage "Daddy says nothin' doin'. Ahhhhh, I call it... Suicide" est sorti officiellement sur l'album Mc Catney.
Pourtant, il a l'air de bien l'aimer aussi, cette petite song, le Paulo. Rien qu'à l'entendre le jouer dans ce Parkinson Show, on voit bien qu'il prend son pied et le public en redemande.
Faut dire qu'il y a un brin d'humour là-dedans... malgrè ce que pourrait laisser penser ce titre intrigant Cool

Girls it's been my pleasure
To know quite a lot of you.
And in the main
You're pretty sane, it's true.
But there are a few who do
The duty to do too beautiful a job.
It isn't quite what they planned
The man gets the upper hand.
He's takin' her for a ride
I call it... Suicide
.

If when she tries to run away
And he calls her back, she comes.
If there's a next time, he's ok
Cause she's under both his thumbs.
She limps along to his side
Singing a song of ruined life.
Daddy says nothin' doin'
Ahhhhh, I call it... Suicide
.

She loves to ride in big parades
But he wouldn't so she won't.
She needs at least a dozen lays
But if he says no she don't.
He wishes she knew his sign
Soon there'll be trouble brewin' ahhh
Daddy says nothin' doin'
Ahhhhh, I call it... Suicide
.

Suicide, she's commitin' it
Suicide, he's not gettin' it
Suicide, it's a quittin' a day




A mon avis, elle va bien finir par atterrir sur un album un jour ou l'autre...

En attendant, pour ceux qui ne connaissent pas : Suicide

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rockingcloud



Inscrit le: 02 Aoû 2004
Messages: 1811
Localisation: On the hill

MessagePosté le: Mer Nov 16, 2005 1:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour les paroles et cette version de Suicide Filou!

A++++
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
valpan



Inscrit le: 30 Nov 2002
Messages: 1801
Localisation: Mange du Lyon

MessagePosté le: Mer Nov 16, 2005 2:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quand on écoute les bootlegs de Paulo, on est toujours surpris de découvrir des titres extra qui pourraient devenir fabuleux s'ils étaient un brin retravaillés. Et pourtant le Paulo ne les sort pas, et encore mieux, va parfois mettre une grosse daube à la place. Le choix des titres a ses raisons que la raison ignore semble-t-il... Et c'est le cas de "Suicide", hormis le petit bout sur l'album "McCartney".

Un truc qui m'a toujours surpris également, je change de sujet sans vraiment en changer, c'est le fait que George n'ait jamais vraiment retravaillé quelques titres de "Wonderwall". Par exemple la chanson "Wonderwall to be here", qui est à mon sens l'une des plus grandes chansons jamais composées, la meilleure mélodie de George, peut-être la plus grande mélodie tout court... Et il a laissé ça sur cet album archi méconnu...
_________________
Comment limiter le nombre de mécontents ?
Toujours taper sur les mêmes !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Jeu Nov 17, 2005 12:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Marrant qu'un sujet dédié au départ à John puisse dévier comme ça sur Paul d'abord, puis, tout doucement sur George Cool

Who's next ? Laughing


Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Page 1 sur 10


 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com