|
plan du site | contact


Bienvenue sur cet espace de discussion ouvert à tous !
La passion des Beatles nous réunit,
mais tous les sujets sont possibles, vous avez la parole
et nous sommes là pour répondre à vos questions !

Se connecter pour vérifier ses messages privés Messagerie privée Rechercher Rechercher
Liste des Membres Liste des Membres Profil Profil
Connexion Connexion FAQ FAQ
S'enregistrer S'enregistrer (nouvel utilisateur)
  Lucy in the web Index du Forum > Vie & Oeuvre
  Sujet : Back from the backstage in l'Olympia
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Bungalow bill



Inscrit le: 19 Mar 2006
Messages: 1772
Localisation: Pas si loin

MessagePosté le: Lun Fév 11, 2008 3:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui Bruno Coquatrix et non pas Bruno Coca Light...
peu importe..
Ce qu'il faut savoir également, c'est que l'Olympia a été sauvé de justesse en 1961 suite à de graves problèmes financiers et c'est la généreuse Edith Piaf en dépit de son piteux état de santé qui sera l'artisan de ce sauvetage...
Souvenez vous, Paul a déclaré qu'il a eu envie de refaire l'Olympia à la suite de sa découverte du film "La Môme"...
Voila, la boucle est bouclé...
Piaf / Beatles/Macca...
_________________
C'est doux, ça s'écoute en bouche, ça coule tout seul et en même temps c'est... aigre-doux.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Lun Fév 11, 2008 3:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que ça fait encore sourire de nos jours.



Pour l'affiche complète, tout est dans le programme.



Quant au contrat, on peut voir qu'il date de juillet 63 tout de même.



On avait fait un topic Olympia : http://www.lucyintheweb.org/lucy/forum/viewtopic.php?t=3457

Et même un joli p'tit dossier : http://www.lucyintheweb.org/vie-oeuvre/olympia/index.php

Filou


Dernière édition par Filou le Lun Fév 11, 2008 3:20 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bungalow bill



Inscrit le: 19 Mar 2006
Messages: 1772
Localisation: Pas si loin

MessagePosté le: Lun Fév 11, 2008 3:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En ce qui concerne les bizarreries ..Non pas que Pierre Vassilu en soit une, quoi que...enfin, j'aime beaucoup cet artiste, personnellement.
C'est surtout la premiére partie française du palais des sports...
Christian Lagrange, alors très jeune assurait une des premiéres parties des Beatles..

C'est étonnant quand même...Surtout quand on connait la carriére médiocre de cet artiste à tout point de vue..
Encore Vassilu, il a au moins un pied dans la postérité...

Pour être précis quand même , Jeff Beck et les Yardbirds faisaient aussi parti de la premiére partie du Palais des Sports...important quand même.. Cool
_________________
C'est doux, ça s'écoute en bouche, ça coule tout seul et en même temps c'est... aigre-doux.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mathilde



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 3201

MessagePosté le: Lun Fév 11, 2008 4:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Filou a écrit:
valpan a écrit:
Ce qui est marrant, c'est que l'affiche reste toujours improbable. On a beau connaître l'histoire par coeur, quand on y pense 'Tles/Vartan/Lopez, c'est chien/chat/cochon : le seul point commun semble être "les poils" Wink

Ca fait partie des choses amusantes des 60's qui nous paraissent aujourd'hui difficile à comprendre.


Boaf ... pas tant que ça.

L'affiche de la troisième soirée des inrocks à l'Olympia en novembre 2005 était quand même assez éclectique.

Artic Monkees ==>

The Editors ==>

Devendra Banhart ==>

Antony and the Johnsons ==>


Je venais de renouer avec les concerts et la semaine passée j'avais applaudi Sufjan Stevens au Point Ephemere.
Nous n'étions que 300, c'était merveilleux.
(mais j'avais quand même avalé quelques lexos ...)



Mais pourquoi je vous raconte ça moi ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Lun Fév 11, 2008 5:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne sais pas non-plus Cool

Ok, c'est vrai tout ça. Mais on n'imagine mal un Obispo au milieu de tout ça. Avec les Rabeats, je dis pas Wink

Nan, tout ça pour dire que c'était sensé couvrir un thème bien précis en l'occurence, la vague Yéyés). Et les artistes en questions en étaient des représentants de l'époque. Avec Trini Lopez comme l'artiste incontournable du moment avec son If I Had A Hammer au Top des Hit-Parades.
Par contre, ils n'auraient pas mis un Brel ou une Piaf par exemple (d'autant plus qu'elle venait juste de disparaitre Cool )

Il y avait, finalement, une assez bonne cohérence pour l'époque.
Là, c'était la soirée Salut Les Copains. Français, anglais et américains confondus.
40 ans plus tard, c'est la soirée Inrocks Wink

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vaevictis



Inscrit le: 26 Mai 2006
Messages: 205
Localisation: Sitting in an english garden, waiting for the sun

MessagePosté le: Mer Fév 13, 2008 1:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Filou a écrit:

Avant de regagner ma place, je vois Monsieur Salvador qui est aux anges, lui aussi, et avec qui j'échange quelques mots tout en l'aidant à mettre son manteau. Il a toujours son sens de l'humour légendaire et ça me met d'autant plus le baume au coeur.
Je l'aide même à remonter les quelques marches devant les difficultés qu'il a à se déplacer entre les rangs. Vu son age, il a d'autant plus de mérite d'avoir fait le déplacement pour assister à ce concert exceptionnel. Encore une belle rencontre qui va s'allonger aux nombreux souvenirs d'une journée riche en rebondissements.

Paix à son âme... Sad
_________________
Turn off your mind, relax and float down stream...
It is not dying... It is not dying.
[Found my way upstairs and had a smoke ~ somebody spoke and I went into a dream... x_x]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Jeu Fév 14, 2008 12:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je te laisse imaginer que c'est avec d'autant plus d'émotion que je relis ce passage aujourd'hui.

Je n'en reviens toujours pas.
C'était y a à peine quelques mois.

Crying or Very sad


Je le revois encore se levant difficilement de son siège au bras de son épouse.
Ou même en train d'échanger quelques mots avec Paul dans les loges.
Je me demande de quoi ils pouvaient bien parler.

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mar Fév 19, 2008 2:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Filou a écrit:
Paul connaissait Mathieu depuis l'interview croisée que Mathieu avait réalisée dans Rock & Folk avec Jérôme, il y a deux ans.



Et, pour la petite histoire, c'est à la fn de cette interview mémorable qu'ils avaient terminé en reprenant tous les trois un Sgt Pepper non moins mémorable. Et c'est de ça, en fait, dont me parlait Mathieu lorsqu'on était dans le monte-charge en se dirigeant vers vous-savez-où.

Voila une photo extraite de cette première rencontre historique entre les deux hommes boeufant sur Sgt Pepper. On est en octobre 2005.



Ca le fait, hein ?


Les mêmes deux ans plus tard...



Ils vont bien finir par faire un disque ensemble, non ?
Aprés Sean, ça lui ferait un joli palmares, au Mathieu.

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Steven



Inscrit le: 19 Fév 2003
Messages: 3332

MessagePosté le: Mar Fév 19, 2008 11:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

WAI!!!

Ca le ferait mine de rien... et puis pour Paul aussi ce serait pas mal non?.. Boulotter avec ... un jeune... Rolling Eyes
_________________
Steven.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Ven Aoû 29, 2008 8:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ouais, c'est pas gagné mais why not ? Wink

Remarque, M se débrouille plutôt pas mal entre ses rencontres avec Paul et ses duos avec le fils Lennon, Sean de son prénom. C'est déja pas mal, non ?

Entouka, le p'tit gars revendique bien ses affinités avec les Beatles et réalise aujourd'hui ses rêves les plus fous de méler sa carrière avec cet univers qui l'inspire depuis si longtemps. Il frôle les étoiles de très près, c'est le moins qu'on puisse dire.

Voulzy et lui sont les deux artistes français qui sont autant marqués par la musique des Beatles et ne ratent pas une okaz de l'affirmer haut et fort. On ne va pas s'en plaindre, hein ?

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Ven Aoû 29, 2008 9:08 am    Sujet du message: Souvenirs Olympia - bracelet / billet Répondre en citant

En attendant, voila de jolis souvenirs que certains chanceux doivent conserver précieusement et qu'ils pourront montrer fierement à leurs petits enfants en disant : "tu vois, petit, j'y étais" Cool





Je ne crois pas qu'on ait montré tout ça ici ?
Au moins qu'on en fasse profiter ceux qui n'ont pas pu être présents.
Ca leur fera un petit bout de souvenir à reconstituer et à mettre précieusement dans un coin de leur tête.

La carte, elle, était distribuée à l'entrée et consitue, à elle seule une pièce de choix. Le billet est déja plus commun mais le bracelet est tout à fait exceptionnel et est magnifiquement bien réalisé, je trouve. J'ai essayé de l'enlever sans trop l'abimer mais ce n'était pas sans mal.

Ca a quand-même de la gueule, tout ça, non ?
Revoir le nom d'un Beatle associé à celui de Bruno Coquatrix, qui aurait pu l'imaginer ?


Si quelqu'un d'autre a gardé des petits souvenirs comme ceux-là, qu'il n'hésite pas à en faire partager tout le monde. Ca nous fera un début de collec Wink

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Lun Sep 08, 2008 2:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

N'empêche qu'on peut dire ce qu'on veut mais ils ont fait un sacré bon boulot, le staff de l'Olympia, pour un truc qui s'est organisé à la dernière minute comme ça et tout...

C'est pas pour tout le monde qu'on fabrique des trucs comme ça spécialment pour l'occasion. Et en plus, pour un One Shot.

Chapeau.


Et ce n'est sûrement pas le collectionneur qui sommeille en moi qui va aller se plaindre... Cool

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Dim Avr 01, 2012 4:06 pm    Sujet du message: Re: Back from the backstage in l'Olympia Répondre en citant

Filou a écrit:
Tiens, en dehors de tout ça, on y trouve aussi des photos du concert et de la salle.
Et, par exemple, sur celle-ci, on aperçoit très bien Voulzy avec son gilet et sa chemise blanche au premier rang du balcon, sur la gauche.
Mathieu était à quelques rangs derrière.



Moi, j'étais en plus à gauche.
C'est possible que ce soit vers la fin, cette photo.
Tout le monde est débout et c'est l'ovation.
Une sacrée ambiance.

En vidéo, on peut voir tout ça un peu mieux.
Un gars a eu la bonne idée de filmer un peu ...derrière Cool

Et ça donne ça :



D'autres images prises de la fosse, en bas de la scène.
Un beau souvenir pour ceux qui y étaient. Et des regrets pour les autres...



Un petit speech de bienvenue dans ce lieu qui lui rappelle de sacrés bons souvenirs.



Le final. Merci bokiou !!!



Et, pour finir, l'interview qu'Antoine de Caunes a enregistré un peu avant le concert.





Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mer Avr 11, 2012 12:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens, je viens de découvrir une photo de Paul avec Johnny.
Elle a l'air assez récente mais je ne sais pas de quand elle date exactement.

C'est Laeticia Hallyday qui vient de la tweeter apparemment.
Je ne savais pas où mettre la photo. Alors pourquoi pas là où on voit Paul avec d'autres artistes français. Et puis il y a celle avec la Sylvie dans les loges, ah que oui.

Il ne me semble pas qu'on l'ait déjà vue, cette photo, si ?

Comme quoi, Johnny est vraiment pote avec Paulo Wink




Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22834
Localisation: Paname

MessagePosté le: Jeu Juil 27, 2017 2:25 pm    Sujet du message: Re: Back from the backstage in l'Olympia Répondre en citant

Back to the stage.

For the memory... le sésame pour l'antre de ce lieu mythique.



Et comment un gars blogué raconte...


Paul McCartney - Lundi 22 Octobre 2007 - Olympia (Paris)

« Quand Paul McCartney a raconté que l'une des choses qui l'avaient le plus ému, c'est que des gens lui avaient dit avoir appris l'anglais sur ses chansons, je savais qu'il parlait pour moi, qu'il parlait de moi. Le seul problème, c'est que nous étions un bon millier dans l'Olympia à avoir cette même impression à cet exact moment. Et ça, forcément, ça casse la magie ! Heureusement qu'il a enchaîné tout de suite par Michelle, et qu'un peu de la douce nostalgie de mes 13 ans a coulé dans mes veines, diluant l'amertume de la banalité...

C'est grâce à la générosité de Gaby, qui avait passé la nuit entière sur le trottoir du Boulevard des Capucines dans le froid glacial, en compagnie de centaines de fans venus de la France entière (et devant les caméras des télévisions toujours prêtes à se gausser de la ferveur "du peuple") pour que son papa puisse assister au concert "exceptionnel" de McCa, et aussi, avouons-le, grâce à pas mal de chance, je me suis retrouvé, incrédule, à ma place habituelle, au premier rang de la fosse de l'Olympia. Seules ombres au tableau, l'absence des copains (seul Vincent était là, à son poste habituel, près de la table de mixage), et le niveau général de mes voisins, qui semblent croire que l'évolution de la musique s'est arrêtée aux Who et aux Stones circa 1970. Mieux vaut dans ces cas-là se retrancher dans sa tête, repenser à l'extraordinaire concert de QueenAdreena deux jours plus tôt, et prendre son mal en patience.

Mais je n'étais bien sûr qu'au début de mes peines : à chaque arrivée d'invité "prestigieux" (M, Salvador, Audrey Tautou, Nagui, Douste-Blazy, Chabanel...), je me suis retrouvé au sein d'une foule applaudissant ses "idoles", tellement heureuse apparemment de partager un "grand évènement" avec des "people" ! Bref, un autre grand moment de solitude, où le rocker se retrouve affreusement démuni face à la "masse" des gens "normaux", qui viennent envahir d'un coup le paradis artificiel du rock'n'roll !





20 h 30. La foule tape dans les mains et démarre un Hey Jude spontané qui évoque plus l'attente d'un match de foot que la sensibilité des Fab Four au sommet de leur inspiration...

20 h 45. McCa entre en scène, quelques kilos en moins (l'effet divorce ?) et un vague air de Hugh Grant avec sa mèche folle. "When I'm 64.... 65" : pas trop mal conservé, donc, même si la voix a pris le coup de vieux que le physique avenant dissimule... Ce soir, c'est bien le sosie de Paul qui chante, celui dont on avait toujours pensé qu'il avait remplacé le divin génie de McCartney en 69. Ce soir, pas de magie pour nous, malgré la salle impériale de l'Olympia, malgré les heures d'attente dans le froid.

Pour preuve, une intro classieuse complètement ratée : McCa seul en costard devant le sublime rideau rouge, pour un Blackbird au plumage terni, copie appliquée d'un souffle de poésie fragile, éteint par le temps.

Le rideau s'ouvre, et on est soulagé de découvrir le groupe - superbe, magique - qui a ramené McCa sur la voie de la grandeur depuis 5 ans. Ils sont tous là, comme sur les DVDs des tournées précédentes, ces musiciens qui arrivent à jouer les chansons des Beatles avec légèreté et énergie, comme si 40 ans d'histoire n'avaient plus aucun poids. Las ! Ce soir - la faute peut-être à l'aspect "promo" de ce concert enregistré par Canal+ -, on n'assistera pas au miracle, et pas mal de chansons immortelles se contenteront d'un petit tour de piste en pilotage automatique.

On retiendra un Back in the USSR, toujours incendiaire, une version d'Eleanor Rigby intouchable, et, à la fin, un I Saw Her Standing There, avec un peu de ferveur en sus. A l'inverse de ces beaux moments, Live and Let Die se résumera au cirque grossier habituel (pétards et feux d'artifices, la foule exulte, on est bien chez James Bond, ouf !), Hey Jude et Let It Be paraîtront complètement usées, "crowd pleasers" ayant définitivement perdu leur innocence.

Mon coup de coeur de la soirée, avant même un Flaming Pie toujours aussi brutal et simpliste, sera le très beau et sous-estimé Calico Skies, une chanson sublime, et sans doute désormais plus pertinente, parce que composée pour la voix brisée d'un homme vieillissant de 65 ans. Et quand McCa chante "I will hold you / for as long as you like", on sent la douleur poignante de la perte de Linda (sans doute ravivée par la trahison de Heather), la seule pour laquelle ces mots ont jamais eu un sens pour Paul. 3 minutes bouleversantes donc, même si sans doute un peu passées inaperçues pour les dizaines de malheureux qui m'entouraient, frappant dans leurs mains à contretemps, et s'extasiant sur les chansons d'une jeunesse qui ne reviendra plus.

Mais McCartney n'a jamais été un imbécile ou un naïf, malgré les apparences et ses compliments convenus et lénifiants sur Paris, l'Olympia, les Français qui parlent anglais, etc. : il suffit de l'écouter raconter sa rencontre avec l'un de ses grands fans, Ministre de la Défense de la Russie de Poutine, et soupirer d'un air faussement étonné : "Peace, man, Peace !" pour saisir d'un coup le terrible destin d'un homme qui a enchanté le monde avec une dizaine de chansons parfaites, et doit réaliser, à 65 ans, que même la plus divine musique ne le changera pas, le monde.

En sortant de cette heure et demie aussi décevante qu'absolument indispensable (comment avoir prétendre avoir vécu une vie de Rock'n'Roll sans avoir jamais vu et écouté Paul McCartney sur scène interpréter Lady Madonna ou I Got a Feeling ?), alors que le froid d'Octobre saisit les quinquagénaires qui se dispersent, vaguement hagards, dans la nuit, j'ai réalisé qu'un jour, même les plus beaux mensonges devaient mourir : comme les Stones, les Beatles nous ont fait rêver que le temps n'aurait jamais de prise sur nous ; comme Jagger, McCartney s'essouffle à courir devant la vieillesse et la mort sur toutes les scènes du monde, mais l'illusion de l'éternité pop finit un jour par se diluer. Ne reste alors que la musique pour calmer nos souffrances.

"I Will Hold You / For the Rest of My Life"... »



La setlist du concert de Paul McCartney :

Blackbird (Paul - guitar acoustic) (The Beatles – White Album - 1968)
Dance Tonight (Paul - mandolin acoustic) (Memory Almost Full – 2007)
Only Mama Knows (Memory Almost Full - 2007)
Flaming Pie (Flaming Pie - 1997)
Got To Get You In to My Life (The Beatles - Revolver - 1976)
C Moon (Wings – B Side - 1972)
The Long and Winding Road (Paul - piano) (The Beatles - Let It Be - 1970)
I'll follow the sun (The Beatles - Beatles For Sale – 1964)
That Was Me (Memory Almost Full - 2007)
Here Today (Song for John) (Blackbird Singing – 2001)
Calico Skies (Flaming Pie - 1997)
Eleanor Rigby (The Beatles - Revolver - 1976)
Michelle (The Beatles – Rubber Soul - 1965)
Band On The Run (Band On The Run – 1973)
Back In The USSR (The Beatles – White Album - 1968)
House Of Wax (Memory Almost Full - 2007)
I've Got a Feeling (The Beatles - Let It Be - 1970)
Live and Let Die (Paul - piano) (Live and Let Die - 1973)
Hey Jude (Paul - piano) (The Beatles – White Album - 1968)

ENCORE 1
Let It Be (Paul - piano) (The Beatles - Let It Be - 1970)
Lady Madonna (Paul - piano) (The Beatles – 1968)
I Saw Her Standing There (The Beatles – Please Please Me - 1963)

ENCORE 2
Get Back (The Beatles - Let It Be - 1970)


Cet article ici :
http://www.uneviedeconcerts.com/archives/2013/04/10/34229688.html

Ou plus généralement :
http://www.uneviedeconcerts.com

Un blog bien foutu sur les concerts... mais pas que.

Et certains des concerts à retrouver ici :
http://www.manitasdeplata.net


Autre témoignage :



Paul McCartney à l'Olympia, deux ans déjà !

Macca à l’Olympia, deux ans aujourd'hui !
J’y étais !
Toutes les médias en ont parlé à l’époque. (de Macca, pas de moi, hein)

Comme on ne peut pas réserver, les premiers arrivés sont les premiers servis.
La veille du concert, 22 heures, je passe devant l’Olympia. Déjà une quarantaine de fans se gèlent, avec leurs sacs de couchage et leurs guitares.
C’est hard quand même. Je suis fan depuis toujours, mais je n’en suis pas là.

J’arrive devant l’Olympia à 6h. J’observe, estomaquée, la file d’attente qui se poursuit sur 500 mètres. Je longe les centaines de fans en me répétant : « c’est foutu, j’aurai jamais de place… » Je prends position à la fin de la file, là-bas au loin, à deux pâtés de maison. Il fait 4 °. Je suis déjà frileuse à la base, mais rester debout sans bouger pendant des heures... Comme j’ai prévu deux pulls, deux paires de chaussettes, un manteau, un bonnet et une écharpe qui ne laisse dépasser que les yeux, je supporte bien le froid. Je me retrouve à côté d’une famille de musiciens encore plus prévenante que moi : ils ont apporté des chaises et un thermos. Au bout de 30 minutes j’ai déjà piqué le siège du père et je bois son café… (Comment je suis trop une profiteuse).

Contrairement à ce que tout le monde pensait, l’attente est tout à fait supportable. Avec l’excitation du concert, les fans sont exaltés et discutent dans la bonne humeur. Je rigole toute la journée et me fais plein de potes (d’un jour). Beaucoup de jeunes trentenaires et de musiciens sont présents. J’en garde un très bon souvenir.
Bizarrement, je me souviens presque plus de l’attente que du concert en lui-même.
Pourtant, le concert est vraiment génial…

Alors, au bout de 10h30 d'attente, j'ai enfin ma place et le concert commence…

Quand je rentre dans la salle, je tente de me mettre le plus près possible, mais les fans qui attendent depuis la veille ont déjà squatté les premiers rangs de la fosse. Je me retrouve quand même à moins de 10 mètres de la scène. Dans l’Olympia, j’aperçois une dizaine de têtes connues, comme Laurent Voulzy, Guillaume Durand, M

McCartney arrive... J’ai la gorge qui se serre et les yeux qui mouillassent. Je l’ai déjà vu en concert, mais jamais d’aussi près. Là, je vois bien toutes ses rides... Et bien sûr, comme tout le monde, quand Macca regarde dans ma direction, je suis persuadée qu’il m’observe, moi, dans les yeux. Quand il dit « I love you » aussi. Bon, je déconne.
Il commence le concert… : « Je parlé seulement un petit peu francésse… »

Macca nous joue ses grands classiques. Comme la salle est remplie essentiellement de fans purs et durs, l’ambiance est incroyable, les 1200 personnes présentes dansent et chantent les paroles entières, comme pour la super énergique Back in The USSR. Quand Macca entame les premières notes de Band on The Run, une chanson que j’adore, je hurle comme une hystérique (on m'entend sur la vidéo du concert) Pour Jet, Let it be, Lady Madonna, Live and let die , je suis en transe, je chante et crie sans même m’en rendre compte.

Quand la caméra de Canal+ se braque sur nous pendant le rappel, je monte même sur les épaules de mon voisin et gesticule comme une folle devant la caméra. Je n’ai pas dû viser la bonne, ou ils ont coupé mon show au montage, parce que je ne me suis pas vue à la télé ensuite. Papillote, hystérique artiste censurée.
McCartney finit par Hey Jude. Il fait chanter toute la salle, les femmes, puis les hommes, les deux ensemble, pendant 10 minutes. Il fait ce qu’il veut de nous, son (Jacques a dit) « macca dit » fonctionne très bien.

Quand Macca s’en va, je ne peux pas le croire, c’est un second rappel, il va revenir, il ne peut pas nous faire ça… Mais les lumières se rallument, les gens quittent la salle. 1h40 seulement, c’est trop court. Dans la rue, je comprends enfin l’expression "planer". Je me sens légère, j’ai l’impression de ne pas toucher le sol. J’entends les autres fans dire : « c’est bon, je peux mourir tranquille maintenant ».

Je n’irai pas jusqu’à dire ça, mais ce soir-là reste un de mes plus beaux souvenirs. J’ai gardé au poignet le bracelet du concert pendant 15 jours. J’ai aussi la place, affichée au mur pendant 6 mois puis rangée dans un endroit précis. Je l’ai retrouvé la semaine dernière, ce qui m’a donné l’idée d’écrire ce billet. Quand j’ai voulu la ressortir, elle n’y était plus. J’ai encore dû me dire : « je vais la ranger dans un meilleur endroit alors qu’elle est là depuis deux ans » et je ne sais plus où…Heureusement j’ai une photo.

Quand j’ai raconté le concert à mon oncle, il m’a répliqué :
« Bah, de toute façon je l’ai déjà vu en concert au même endroit, à l’Olympia en 64 avec les Beatles.
-T’AS VU LES BEATLES EN CONCERT ????!!!!!
- ben oui, et Les Stones aussi… et puis les Kinks, les Who les….
- Ca va j’ai compris ! »


Cet article ici :
http://incroyablesaventuresinexistantes.hautetfort.com/archive/2009/10/22/e64c7ed0952cda8c7ff21cda0c4c4bdb.html

Et là :
http://incroyablesaventuresinexistantes.hautetfort.com/archive/2009/10/24/c4c51bb9f0222e573f7a1346703870e9.html




Autre témoignage...

Paul à l'Olympia
22 Octobre 2007, 3ème jour historique!


Ce concert était tout simplement MAGIQUE et surréaliste!!!

Comme les billets étaient vendus uniquement le jour même du concert, je suis arrivée devant l'Olympia le dimanche soir, vers 23h15. Il y avait déjà une bonne centaine de personnes devant moi. J'ai été très surprise de voir autant de monde à cette heure-là (car honnêtement je pensais que je serais parmi les 30 premiers). Heureusement pour nous, il n'a pas plu et il a fait plutôt bon jusque vers 2/3h du matin. Après le vent s'est levé et c'est là que j'ai commencé à avoir vraiment froid (peut-être aussi à cause de la fatigue...)

Il y avait une très bonne ambiance. Pas très loin devant moi, il y avait un petit groupe de musiciens qui reprenaient plusieurs morceaux des Beatles (et quelques chansons de Paul McCartney mais très peu). Ca a duré toute la nuit, c'était très sympa. Vers 8h30, la file commence à se resserrer, mais la billeterie n'ouvrira qu'à 11h... encore 2h30 à attendre...minimum! Je commence à en avoir vraiment marre.

A 11h, ça y est! C'est la bousculade! Je suis serrée comme une sardine! Par moment, il a fallu que je crie pour demander aux gens derrière moi de reculer tellement j'étais compressée. Je n'étais pas la seule à crier. Plus on avance dans la queue, plus on est serré! C'était vraiment du n'importe quoi!!
Enfin vers 12h30, j'ai mon billet et mon bracelet bleu!! Ouf! car je n'en pouvais vraiment plus! Mais une fois le billet en poche et le bracelet au poignet, me revoilà en train de refaire la queue dans une autre file pour être sûre d'être bien placée dans la fosse. Je ferai la queue jusqu'à l'ouverture des portes prévue à 18h30. Mais il y aura du retard. Pendant cette très longue attente, j'ai beaucoup parlé avec d'autres fans. C'était génial!

A 16h15 ou 16h20, la voiture de Paul arrive mais malheureusement passera très vite... Au moment de l'ouverture des portes, c'était la vraie folie!!!!!!!!!!! Je n'avais jamais vu ça! Les fans se bagarraient (il n'y a vraiment pas d'autre mot!) pour entrer dans l'Olympia. Franchement je me demande à quoi servaient les vigiles qui étaient là!

Maintenant ça y est! Je suis dans l'Olympia, mais pas encore dans la fosse. Il faudra encore attendre 5 à 10 minutes avant d'y entrer. Les portes de la fosse s'ouvrent... une vraie mêlée a lieu! C'était une vraie bataille pour passer devant sans se faire écraser par les autres fans! Je cours comme une folle jusqu'au devant de la scène! Je me retrouve au 4ème rang juste pile devant le micro de Paul!! J'étais super bien placée! Je suis ravie!
Il est maintenant un peu plus de 20h, on doit encore attendre une bonne demi-heure avant de voir (enfin!) Paul entrer sur scène. En effet, celui-ci n'arrivera que vers 20h40. A 20h30, les fans commencent à crier!! On est plusieurs à chanter "Hey Jude" en remplaçant le "Hey Jude" par "Hey Paul".

A un moment donné, un fan lance un compte à rebours qui sera suivi par tout le public et lorsqu'on crie "zéro", voilà que Paul arrive avec sa belle guitare acoustique en passant le rideau rouge!!
Cette image restera à jamais gravée dans ma mémoire! J'ai halluciné de le voir d'aussi près!!! En plus à ce moment-là, tous les fans se sont mis à pousser vers l'avant puis vers la gauche et la droite, du coup je voyais Paul comme si je tanguais sur un bateau en pleine tempête; ce qui rendait ce moment encore plus surréaliste qu'il ne le paraissait déjà!
Rien que pour ce moment-là, les 21h30 d'attente non-stop en valaient la peine!

Paul chante "Blackbird" avec le rideau rouge derrière lui, puis il chante "Dance Tonight" avec son superbe yukulélé. C'est durant cette chanson que le rideau s'ouvre et que l'on peut voir la scène et le reste du groupe.
A un moment donné, j'ai croisé son regard, c'était très bref certes, mais je crois que je m'en rappellerai toute ma vie!



Après quelques mots échangés avec le public, Paul chante "Only Mama Knows" (qui rend vraiment super bien en live!!) avec sa basse Höfner, "Flaming Pie", "Got To Get You Into My Life" et "C Moon" (je suis aux anges!). C'est là que Paul rejoint pour la première fois son piano à queue qui se trouve sur le côté droit de la scène. Pendant cette chanson, le batteur (Abe Laboriel Jr.) faisait tellement l'idiot avec ses baguettes qu'à un moment donné il en a carrément perdu une!! Il a dû improviser quelques secondes le temps de prendre une nouvelle baguette! Sacré Abe! Il était pété de rire.
Après nous avons eu droit à "The Long And Winding Road" (toujours au piano à queue) puis après un petit speech en anglais, Paul joue "I'll Follow The Sun" en reprenant trois fois la fin de la chanson, celle-ci étant très courte.

Après ce petit voyage dans le passé, Paul nous chante "That Was Me", une chanson extraite de son dernier album avant de nous offrir un moment très poignant en chantant "Here Today", une chanson écrite en hommage à John Lennon. Paul l'a interprété d'une manière si forte qu'on sentait dans sa voix presque comme des sanglots refoulés. C'était très intense.
Il enchaîne avec "Calico Skies". J'ai toujours été impressionnée par ce morceau, comment Paul arrive-t-il à déplacer aussi vite ses doigts sur le manche? Mes yeux étaient rivés sur ses doigts pendant presque toute la durée de la chanson.

On repart dans les sixties avec "Eleanor Rigby" et "Michelle", une chanson que Paul chante uniquement en France. C'est seulement à partir de "Band On The Run" et "Back In The USSR" que le public commence à devenir bien chaud!
Après ces deux morceaux plutôt bien rythmés, Paul retourne au piano à queue pour nous interpréter une nouvelle chanson de son répertoire, "House Of Wax", que je trouve vraiment sublime!
Paul nous offre une version ma-gni-fi-que de "I've Got A Feeling" avant de retourner une nouvelle fois au piano à queue pour nous chanter "Live And Let Die", chanson pendant laquelle il y a eu des feux artifices.
Etant donné que nous étions à l'olympia, une salle mythique plutôt assez petite, jamais je n'aurais pensé que nous y aurions eu droit.

A la fin de "Hey Jude", Paul quitte la scène pour un premier rappel.
Comme les fans reprenaient en choeur la fin de "Hey Jude", Paul est revenu au piano nous refaire la fin de cette chanson. C'était génial!
Ensuite on a eu droit à un autre classique "Let It Be" et à "Lady Madonna" que j'ai adoré! Paul termine son concert par "I Saw Her Standing There" que je trouve superbe en live. Après il nous dit "See You Next Time" (mots qu'il prononce toujours en dernier quand il quitte la scène pour de bon) et s'en va avec son groupe. Pour lui le concert était terminé mais les fans en ont décidé autrement!! On l'a rappelé à cor et à cri pendant plusieurs minutes!!

Les techniciens ont commencé à démonter les micros mais après un moment, Paul est revenu sur scène!! sans cravate cette fois et avec la chemise débraillée pour nous chanter "Get Back"! On a eu droit à un vrai rappel car ce n'était vraiment pas prévu!! merci les fans!!!
Malheureusement à la fin de cette chanson, Paul est reparti et c'était vraiment pour de bon cette fois-ci.

Pendant tout le concert, j'ai trouvé Paul en très grande forme physique! Il a joué énormément de morceaux bien rock, pour mon plus grand plaisir!
J'ai été surprise de ne pas entendre "Nod Your Head" car c'est une chanson qu'il avait chanté lors de ses trois précédents secret gigs en juin dernier.

A la fin du concert, au moment de sortir de l'olympia, je ne sentais plus mes jambes tellement j'avais sauté, et ma voix était toute enrouée à force d'avoir chanté (crié) pendant tout le concert. J'étais crevée!! Mais tellement heureuse!! J'ai carrément oublié l'attente tellement le concert était magique, inoubliable, merveilleux, géniallisime! J'ai trouvé le concert trop court (1H50 maxi) mais ça valait vraiment la peine d'y assister!

MERCI PAUL!!!


Cet article ici :
http://withalittleluckfan.free.fr/olympia.php




Et puis enfin... le récit de ce cher Hugo Mayer qui s'est retrouvé également en backstage pour l'After.

PAUL MCCARTNEY A L'OLYMPIA

Hey Jude, Get back, Eleanor Rigby... Les chansons immortelles des Beatles ont résonné lundi soir à L'Olympia lors du concert unique qu'y a donné Paul McCartney, 43 ans après le séjour mythique des Fab Four dans la plus connue des salles parisiennes.

Ce spectacle d'1 heure 40 a fait une large part au répertoire des Beatles, puisque 13 des 24 chansons interprétées par McCartney et ses quatre musiciens en étaient tirées.
Le chanteur et bassiste gaucher a ainsi ouvert la soirée par Blackbird, seul à la guitare, et l'a refermée avec son groupe sur un Get back enflammé, pour un deuxième rappel réclamé par le public.

Entre les deux, «Macca» a égrené 11 autres titres des Fab Four au fil du concert: Got to get you into my life, The long and winding road, I'll follow the sun, Eleanor Rigby, Michelle, Back in the USSR, choeur par L'Olympia, est sans doute la plus connue de l'histoire I've got a feeling, Hey Jude (dont la montée finale, reprise en de la pop), puis, en rappel, Let it be, Lady Madonna et I saw her standing there.

Paul, en costume noir et une fine cravate au cou, a en outre rendu hommage à son alter ego John Lennon en reprenant Here today, qu'il avait écrite après son assassinat.
Tous les morceaux ont été interprétés de manière classique par le groupe de McCartney, qui a joué alternativement de la guitare, du piano et de la basse, avec en bandoulière sa fameuse Höfner en forme de violon.

Les quelques 2000 places avaient été mises en vente le matin même, uniquement au guichet de L'Olympia, ce qui avait incité les fans les plus acharnés à passer la nuit sur place pour être sûr d'obtenir des billets. Pourtant, des places étaient encore disponibles au guichet en fin d'après-midi.

Après le concert comme la sécu de l'Olympia est très cool, j'ai pu aller serrer la main de mon idole, même si je préférai John, il ne m'en a pas voulu, après tout c'était un groupe ! Je n'étais pas le seul fan, Obispo parlait du Maestro, Voulzy avait les yeux d'un gosse de 10 ans, Mathieu Chédid et Audrey Tautou ont longuement parlé avec le Beatle... Tout cela s'est terminé par une after dans le hall de l'Olympia, mais c'était trop d'adrénaline pour moi, j'avais eu ma dose, je pouvais rentrer à la maison ! WOAHhhhhhhhh...... Thank U, Paul !




Cet article ici :
http://alterhugo.canalblog.com/archives/2007/10/23/6634652.html

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Page 10 sur 10


 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com