|
plan du site | contact


Bienvenue sur cet espace de discussion ouvert à tous !
La passion des Beatles nous réunit,
mais tous les sujets sont possibles, vous avez la parole
et nous sommes là pour répondre à vos questions !

Se connecter pour vérifier ses messages privés Messagerie privée Rechercher Rechercher
Liste des Membres Liste des Membres Profil Profil
Connexion Connexion FAQ FAQ
S'enregistrer S'enregistrer (nouvel utilisateur)
  Lucy in the web Index du Forum > Le coin des zicos
  Sujet : Paul McCartney : fini la basse !
Aller à la page Précédente  1, 2
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Paul McC



Inscrit le: 19 Sep 2004
Messages: 271

MessagePosté le: Sam Jan 08, 2005 7:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sébastien a écrit:
Billy Shears a écrit:
On n'entend pas forcément bien la basse de Paul? C'est un compliment, car elle s'inscrit si bien dans la musique des Fabs, qu'en effet, on peut ne rien remarquer


Effectivement, et vous aurez tous l'occaz d'en juger de part la prochaine kro que je vous posterai. Cool

Rendez-vous en février ! Wink

Je veux dire en CONCERT, on n'entend pas forcement bien la basse de Paul, ce qui ne m'empêche pas de l'adorer ! Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
franck



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 325
Localisation: nowhereland

MessagePosté le: Sam Jan 08, 2005 9:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Salut dutaj',

Bonne année à toi et aux tiens aussi.

Je savais bien que le dut' sortirait de sa réserve pour s'en venir défendre beatlegeorge !

Mais finalement on dit un eu la même chose. Les critères sont parfois un peu différents mais l'essentiel est là.
Pas de Beatles sans george ou ringo !

Tu as raison pour la maturité sur l'instrument ; 68-69 c'est plutot la maturité d'écriture.

Ton intervention complète ma pensée
_________________
Franck, ou au moins son esprit
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
MuMu Longlegs



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 2001
Localisation: la ruelle en sens interdit, face au chantier...

MessagePosté le: Sam Jan 08, 2005 10:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dutaj' + Franck = rien à ajouter, sur ce coup-là Cool Wink
_________________
Comme aurait pu dire le pisse-froid au peine-à-jouir : "Faites la moue, pas la gueule." - MuMu, penseur d'occase
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Dim Jan 09, 2005 4:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

Joli débat. Rien à ajouter.

Si ce n'est qu'on peut également rappeler que ce n'est pas Paul qui a choisi la basse comme instrument à la bas. Mais il fut désigner pour succéder à Stu après son départ, contrairement à ce qu'on lui reprochera d'avoir tout fait pour s'en débarraser (de Stu) et lui piquer son intrument (et le monopole du bogosse de la bande) comme il le dit dans le Miles.

Et que la basse, à l'époque, n'était pas l'instrument que se disputaient les membres d'un groupe. En général, c'est plutôt que le gas effacé, discret, dans un coin de la scène...

Mais au fur et à mesure Paul ne se contenta plus de jouer les notes qui vont bien là où il faut, comme c'était l'usage, mais commença à imaginer ces lignes mélodiques en parallèle qui donnaient au morceau une tout autre dimension, comme le disait Coy.

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Paul McC



Inscrit le: 19 Sep 2004
Messages: 271

MessagePosté le: Dim Jan 09, 2005 11:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Filou a écrit:
Joli débat. Rien à ajouter.

Si ce n'est qu'on peut également rappeler que ce n'est pas Paul qui a choisi la basse comme instrument à la bas. Mais il fut désigner pour succéder à Stu après son départ, contrairement à ce qu'on lui reprochera d'avoir tout fait pour s'en débarraser (de Stu) et lui piquer son intrument (et le monopole du bogosse de la bande) comme il le dit dans le Miles.

Et que la basse, à l'époque, n'était pas l'instrument que se disputaient les membres d'un groupe. En général, c'est plutôt que le gas effacé, discret, dans un coin de la scène...

Mais au fur et à mesure Paul ne se contenta plus de jouer les notes qui vont bien là où il faut, comme c'était l'usage, mais commença à imaginer ces lignes mélodiques en parallèle qui donnaient au morceau une tout autre dimension, comme le disait Coy.

Filou


C'est vrai la basse, on la voit pas souvent ;mais Paul étant compositeur et chanteur a reussi a "se faire voir" Laughing Et c'est vrai que sur I Want You, la basse de Paul est superbe ! Cool
Et puis, Paul avec sa LesPaul, c'est quand même kekchose...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Coyote



Inscrit le: 06 Nov 2002
Messages: 4115

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2005 1:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce que je retiens également de Paul à la basse, c'est qu'il a choisi non pas l'instrument, mais le défi qu'il représentait. A savoir que la basse est souvent le grand inaperçu au sein d'un groupe alors qu'il est fondamental à la structure des morceaux.

Il a donc assumé son rôle, tout en y apportant sa touche de génie supplémentaire... sans parler du chant qu'il était capable de réaliser en plus de tout ça... on sait à quel point il est difficile de chanter en jouant de la basse, ce n'est pas Billy qui me contredira Wink

En élargissant un peu le sujet, ce qui frappe chez les Beatles est la manière dont il ont su se jouer des contraintes, des conventions, des structures, des règles et des techniques et s'en affranchir pour leur art.

Coyote
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Anthony



Inscrit le: 26 Nov 2002
Messages: 947
Localisation: Bombay (Paris 10ème)

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2005 3:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Coyote a écrit:
En élargissant un peu le sujet, ce qui frappe chez les Beatles est la manière dont il ont su se jouer des contraintes, des conventions, des structures, des règles et des techniques et s'en affranchir pour leur art.

Coyote



Je crois que bousculer les conventions, beaucoup sont capables de le faire. Malheureusement, il faut toujours qu'il y ai un abruti de D.A. qui vienne la ramener en disant que "non, tel truc le public n'aimera pas, il est pas habitué, ça se vendra pas, jamais on le fera sortir..."

Les Beatles ont eu LIBRE COURS à leurs envies, on les a laissé faire, eux...

Mais étaient-ils les seuls à révolutionner la musique et à bousculer les conventions?... Je crois qu'ils avaient un tel rayonnement, qu'ils bouffaient tout sans laisser beaucoup de lumière pour les autres. Je me gourre peut-être, mais c'est l'impression que j'ai.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Billy Shears



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 1076
Localisation: Paname, face à la nouvelle ligne de Tram

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2005 3:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour conclure (?), je crois surtout que Paulo a tout absorbé (les styles rock, blues, jazz pour les pompes, le style black soul et Motown de l'autre coté de l'Atlantique, pour ne citer que ça) et l'a arrangé à sa sauce pour produire toutes ces grandes lignes de babasse. Un truc, à ce sujet, m'a vraiment frappé en visionnant le DVD "first US visit" (merci Franck!) : C'est de voir Paul, du début à la fin, et début 1964, donc, avec un transistor collé à l'oreille. "J'écoute et j'absorbe"!
Et voilà, on a "You can't do that" dans la foulée très immédiate (Lucy dit : "enregistré les 25 et 26 février 1964"!) avec cette basse, d'inspiration plus Motown, tu meurs. N'est-ce pas cette capacité gloutonne d'absorbtion qui a fait sa principale qualité de zicos?

Sinon, "basse pas en avant mais essentielle etc..", bah, cet état de fait a changé dès le début des seventies avec la funk, le jazz-rock. Et puis "basse pas en avant", ce ne fut jamais le cas avec les Who et le fabuleux John Entwistle. My Generation, 1965...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Coyote



Inscrit le: 06 Nov 2002
Messages: 4115

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2005 8:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Anthony a écrit:
Je crois que bousculer les conventions, beaucoup sont capables de le faire. Malheureusement, il faut toujours qu'il y ai un abruti de D.A. qui vienne la ramener en disant que "non, tel truc le public n'aimera pas, il est pas habitué, ça se vendra pas, jamais on le fera sortir..."

Les Beatles ont eu LIBRE COURS à leurs envies, on les a laissé faire, eux...

Mais étaient-ils les seuls à révolutionner la musique et à bousculer les conventions?... Je crois qu'ils avaient un tel rayonnement, qu'ils bouffaient tout sans laisser beaucoup de lumière pour les autres. Je me gourre peut-être, mais c'est l'impression que j'ai.


Désolé de contredire billy pour la conclusion, mais je tiens à apporter une nuance aux propos d'anthony. Je voulais surtout dire qu'une grande partie de leur créativité tient au fait des contraintes de l'époque. Maintenant tout est possible avec les techniques actuelles, et cela se fait peut etre aux dépends de la création.

Quant au fait qu'on les ai laissé faire, oui MAIS au bout de combien d'albums et de millions de livres sterling engrangées par EMI ? Ils n'ont été les maitres à bord des studios qu'avec Rubber Soul...

Avant que cela n'arrive, leurs compositions ont toujours été faites dans le soucis de plaire au plus grand nombre... en somme d'etre économiquement intéressantes, il ne faut pas l'oublier. Et même par la suite, malgré les expérimentations, il s'agissait toujours de coller au format pop. McCartney le dit bien dans Many Years...

Peut-on dire pour autant qu'ils ont vendu leur âme pour correspondre au format de l'époque ?

Coyote
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mar Jan 11, 2005 12:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Coyote a écrit:
En élargissant un peu le sujet, ce qui frappe chez les Beatles est la manière dont il ont su se jouer des contraintes, des conventions, des structures, des règles et des techniques et s'en affranchir pour leur art.

Oh la, que c'est bô !!! Rolling Eyes

Non mais c'est vrai qu'on a l'impression que tout leur était permis, rien ne leur était impossible. Mais c'était parce qu'on savait qu'à la clé, il y avait systématiquement un jack pot.

C'est pas sûr, en effet, qu'on aurait laissé faire un Pepper à n'importe qui ? Qu'on aurait fait venir un orchestre entier dans les studios pour le dernier morceau de l'album ?

Pas sûr qu'on aurait laissé un fou furieux mettre une espèce de collage sans queue ni tête constitué de bruits piochés ça et là de plus de 10mn sur un double album dont la pochette est resté... en blanc ? Confused

Du coup, comme c'était pas vraiment leur style de faire du "resucer"... Rolling Eyes de refaire ce qu'il avait déjà fait, il n'urent de cesse d'inventer des nouveaux sonnorités, des nouvelles techniques d'enregistrement... et d'exploiter le maximum des possiblités de leurs instrument.

Filou


Dernière édition par Filou le Mar Jan 11, 2005 12:07 am; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2


 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com