|
plan du site | contact


Bienvenue sur cet espace de discussion ouvert à tous !
La passion des Beatles nous réunit,
mais tous les sujets sont possibles, vous avez la parole
et nous sommes là pour répondre à vos questions !

Se connecter pour vérifier ses messages privés Messagerie privée Rechercher Rechercher
Liste des Membres Liste des Membres Profil Profil
Connexion Connexion FAQ FAQ
S'enregistrer S'enregistrer (nouvel utilisateur)
  Lucy in the web Index du Forum > L'actualité des Beatles
  Sujet : Beatlemania - Le guide du fan des Beatles
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mar Avr 30, 2013 8:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

Chimel a écrit:
J'avoue avoir un faible pour celle-ci:
Lennon dans l'arrière-cour, étrange...


Etrange mais l'idée de mêler couleur et noir et blanc me plait bien.
Du coup, on a les deux pour le prix d'un.

Non, bien foutu cette colorisation.
Ca n'enlève pas le charme d'origine même si l'on a tendance à préférer ce bon vieux blak n' white.

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Juin 15, 2013 4:16 pm    Sujet du message: Wings: une aventure musicale Répondre en citant

Et dans la Grandfils collection...

Bientôt sur vos écran. Enfin, presque.


Bien joué. Il sait surfer sur le Wings revival, le Dom Wink




A la question : "Peut-on être et avoir été ? ", Paul McCartney a répondu de la plus belle des manières, dans les années 70.

Peut-on avoir été un Beatle, un garçon dans le vent à qui tout a réussi, avoir été le bassiste du plus grand groupe de tous les temps et obtenu plus que le succès espéré et... pouvoir à nouveau goûter à la folie populaire avec une autre formation ?

C'est bien ce qu'a réussi McCartney en réunissant une bande de musiciens et en enrôlant de force son épouse Linda, alors qu'il aurait été bien plus simple de s'entourer des meilleurs musiciens de studio pour produire ses nouveaux disques.

Après des débuts chaotiques et quelques changements de personnel, Macca est revenu au top de la gloire en 1976, avec la tournée triomphale qui le mena de l'Europe vers les Etats-Unis.

"Paul McCartney : Wings une aventure musicale" retrace ce fabuleux parcours semé d'embûches et de péripéties avec en fil rouge l'improbable reformation des Beatles jusqu'à ce funeste 8 décembre 1980. Le groupe ne survivra pas à l'assassinat de John Lennon.

Avec l'aide de quelques témoins de cette épopée (Denny Seiwell, Laurence Juber, Geoff Emerick, Ernie Winfrey...), Dominique Grandfils retrace avec minutie la plus belle période créative d'un des artistes les plus populaire de la planète. Celle qui rend nostalgiques ceux qui l'ont vécue en direct et bien envieux les plus jeunes qui la découvrent aujourd'hui.


http://www.dominiquegrandfils.com/fr/wings



http://lucyintheweb.net/lucy/forum/viewtopic.php?t=7141

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Mar Nov 12, 2013 12:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et je profite de ce topic pour l'illustrer avec cette petite chronique nouvelle que vient de signer notre Chimel sur SBFC et qui nous fait un petit récap sur la Beatlemania et tout ce délire qui a marqué tous les esprits et qui fait encore date à ce jour.




Beatlemania

Beatlemania est un terme apparu au début des années 1960 pour désigner l'extraordinaire engouement des fans à l'égard du groupe de musique britannique The Beatles, lors des premières années de leur célébrité.


Il s'agit d'un mot-valise constitué de ‹ Beatle › et ‹ mania ›, dans le même esprit que le bien plus ancien ‹ Lisztomania › qui décrivait la réaction des admirateurs du pianiste virtuose Franz Liszt, au XIXe siècle. Un ancien promoteur de musique écossais, Andi Lothian, prétend avoir inventé l'expression Beatlemania lors d'une interview donnée au cours d'une tournée des Beatles en Ecosse, le 7 octobre 1963. On retrouve une occurrence du mot dans l'édition du 15 octobre 1963 du Daily Mirror, dans une chronique de concert du groupe.

Le phénomène proprement dit débute au Royaume-Uni, pays d'origine des Beatles, quand le groupe atteint une grande popularité à l'entame de 1963. Revenant d'une série de séjours très formateurs de 1960 à 1962 à Hambourg, les Beatles effectuent leur première véritable percée commerciale avec leur second single britannique ‹ Please Please Me ›, qui se hisse au sommet des classements, en numéro un ou deux selon les magazines.
S'ensuit un enchaînement presque sans répit de concerts et de tournées dans tout le pays, où les attend un public fervent et enthousiaste. La popularité des Beatles en vient à surpasser celle des artistes américains, comme Tommy Roe, Chris Montez et Roy Orbison ; leurs solides succès dans les charts britanniques ne les empêcheront pas de passer dans l'ombre des Beatles, un exploit inédit pour un groupe d'un pays tout entier voué aux disques américains.

La Beatlemania éclate de toute son ampleur en septembre-octobre 1963 et prend tout le monde au dépourvu, y compris le manager du groupe Brian Epstein. Après ‹ Please Please Me, c'est ‹ She Loves You › fraîchement sorti qui devient numéro un ; côté albums, ‹ Please Please Me › est également au sommet. Les scènes d'hystérie collective se multiplient au gré des tournées du groupe, hurlements, évanouissements, mouvements de foule et salles de presse prises d'assaut par le public et les journalistes.
Les Beatles font la une de tous les journaux, rallient tout le pays à leur cause. Ils deviennent un argument médiatique et même politique : les dirigeants britanniques, très critiques de prime abord, ne tardent pas à comprendre que persister dans cette voie équivaut à un suicide politique.

La Beatlemania se répand comme une traînée de poudre, les produits dérivés se multiplient et le staff de Brian Epstein se retrouve soudain surchargé de travail. Tous ces événements sont retranscrits dans un film réalisé sous forme de faux documentaire où les Beatles jouent leur propre rôle : ‹ A Hard Day's Night ›.
Début 1964, la Beatlemania s'exporte hors du continent européen et atteint les États-Unis, dès le premier voyage du groupe en terre américaine, pour les mêmes effets. La percée des Beatles de l'autre côté de l'Atlantique entraîne bientôt un changement significatif dans le paysage de la musique populaire aux USA : d'autres groupes britanniques vont réussir à s'y exporter, marquant le début et l'essor du phénomène de la ‹ British Invasion ›.


La suite et plus encore : http://swissbeatlesfanclub.blogspot.fr/2013/11/beatles-histoire-beatlemania.html

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Grandfils



Inscrit le: 07 Jan 2012
Messages: 65
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Jeu Juin 19, 2014 9:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour les amis,

Samedi 21 juin, je serai à la Maison de la Presse de Chantilly (place Omer Vallon) dans l'Oise pour dédicacer mes ouvrages :

Beatlemania le guide du fan des Beatles

Paul McCartney Wings une aventure musicale

et le petit dernier qui est sorti ce jeudi :

Au Temps du Vel' d'Hiv'

Ce nouveau livre est différent des autres et raconte donc l'histoire du fameux vélodrome de Grenelle, théâtre de grands exploits sportifs et de nombreux drames.

Plus d'infos :

https://www.facebook.com/pages/Au-Temps-du-Vel-dHiv/1499031223651098?ref_type=bookmark

Horaires dédicace pour samedi : 10h / 13h et 15h / 19h
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
Page 6 sur 6


 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com