lucy in the web - la passion des Beatles
|
plan du site | contact

interactif

recherche

à l'honneur

La chanson de Lucy, par Mumu

DVD Plastic Ono Band
DVD Plastic Ono Band

Bonsoir Paris, les Beatles et la presse française
Bonsoir Paris, les Beatles et la presse française

The Beatles - Discographie vinyle - Singles Anglais (SP UK)
Lucy entame un voyage dans la discographie originale des Beatles, la plus importante au monde, chaque pays ayant bénéficié de publications personnalisées, et donc différentes.
Nous débutons notre tour d'horizon avec la patrie des Beatles et les singles.

La carrière discographique des Beatles, qui ne dura que sept années et demie, est riche de 13 albums, 12 EP's et 22 singles (SP's) Les SPs répertoriés dans ce dossier concernent la période EMI "officielle" du groupe, soit de septembre 1962 à avril 1970. On n'y trouvera donc pas les singles de la période Hambourg ("My Bonnie" et "Ain't She Sweet") ni ceux sortis de 1976 à 1996 par EMI.

Il faut savoir que dans les années 60, en GB et aux USA, les singles étaient vendus enveloppés d’un simple fourreau de papier troué en son milieu et c’est cette présentation pour le moins sommaire qui était la plus courante dans les magasins. Par exemple, le single non officiel "If I Fell" représenté ici:

If I fell / Tell me why
Référence : DP 562
Date de diffusion : 04/12/1964

Extrait de l'album "A hard day's night", "If I fell" ne fut pas un single officiel des Beatles, la chanson n'en est pas moins superbe et pouvait sans problème faire un hit.

Plus d'infos

En France, les pochettes étaient bien plus belles, cartonnées avec photo couleur et contenaient quatre titres. Ces disques, de par leur rareté, sont devenus des pièces de collection recherchées partout dans le monde (voir dossier EP's français) Les singles anglais avaient la particularité de posséder un centre amovible, ce qui permettait, comme chez nous, de les glisser sur un cylindre changeur automatique pour électrophones (ou pick ups) Les platines et les chaînes hi fi apparurent plus tard, vers 1969, lorsque le marché des albums, suite au carton planétaire de Sgt Pepper, dépassa celui des supports courts.

Il faut aussi préciser, pour les plus jeunes d'entre nous, le concept de "face A" et "face B" Dans les années 50 / 60, le titre qui sortait en "face A" était celui qui allait être joué sur les radios, sur lequel la promo allait être faite, et qui était censé devenir un tube (ou hit) Le titre qui sortait en "face B" passait généralement inaperçu. Ceci fut valable jusqu'aux Beatles dont les chansons étaient si nombreuses et si bonnes que Parlophone (et Apple par la suite) décida de sortir certains singles sous forme de "double face A" Ces singles sont "We can work it out / Day Tripper", "Yellow Submarine / Eleanor Rigby", "Strawberry Fields Forever / Penny Lane", "Something / Come Together" Double exposition, double promo : les huit chansons furent toutes des tubes à part entière ! Commercialement, les gens de la maison de disques eurent des doutes quant à l'efficacité de l'idée lorsque "Strawberry Fields Forever / Penny Lane" rata la première place en Angleterre. Ils pensaient que les ventes avaient été en quelque sorte divisées par deux !

On peut se demander pourquoi des titres comme "Things we said today", "She's a woman", "Rain" ou "Revolution" n'ont été que des "faces B" ou pourquoi des chansons comme "And I love her", "Drive my car", "Michelle", "Here, there and everywhere" ou "Your mother should know", faces A potentielles, ne furent jamais des singles à part entière. Il faudrait peut-être poser la question à George Martin…

Dernière précision : beaucoup de singles des Beatles ne se retrouvaient pas sur les albums, le groupe souhaitant que les fans en "aient pour leur argent" et qu'un album ne soit constitué que de matériel nouveau, une idée totalement irréaliste en 2003!

N.B : Tous les titres listés ci-dessous ont été enregistrés aux studios EMI d'Abbey Road, Londres, sauf indication contraire. Les pochettes représentées sont celles des rééditions CD singles GB. Les classements concernent le marché anglais sauf précision autre (Sources : Mark Lewisohn "The Beatles Complete Chronicle", EMI, livret intérieur de la compilation "One")




Cliquez sur les vignettes pour en savoir plus

En cette fin d'été 1966, les Beatles connaissent leur premier tournant important : ils mettent un point final aux concerts, se prennent quelques vacances et réalisent quelques projets personnels. En décembre, ils investissent les studios d'Abbey Road avec George Martin qui obtient un crédit en temps et un budget quasi illimité. "We had a license to kill", dira plus tard le producteur dans "The making of Sgt Pepper"…

Pour la première fois, les fab four vont laisser passer sept mois sans rien sortir de neuf. A l'époque c'était du jamais vu pour un groupe populaire en activité. Les mauvaises langues et la presse les croient finis, Paul et John se frottent les mains…



Cliquez sur les vignettes pour en savoir plus

Un dernier single "The Long And Winding Road" fut mis en vente à titre "posthume" après la séparation des fabs, mais c'est avec "Let it be" que s'achevait la plus phénoménale carrière artistique des temps modernes. Amen !



Illustrations / Infos : Séb
Présentation / Descriptions : Geeloo
© LucyInTheWeb - Mars 2003


sondage

Le Beatles Day de Mons :
J'y vais tous les ans
Occasionnellement
Déja fait une fois
J'ai très envie
Pourquoi pas...
M'intéresse pas

résultat
anciens sondages

infos du site
Recevez toutes les nouveautés du site

les actus
Recevez les actualités par email

partenaires


Hit-Parade


publicité




© lucy in the web - 1998-2008
Déclaration CNIL n°1043671